Blog


Suite aux numérisations et reportages 360° réalisées pour le conseil départemental des Deux Sèvres, nous avons réalisé 3 applications de visite virtuelle d’espaces privés de l’Abbaye de Celle sur Belle : Le déambulatoire, le Passage Louis XI, et le réfectoire. Chaque espace contient une ou plusieurs pastilles interactives donnant un complément d’information sur un détail architectural.

Les applications concernant les objets numérisées sont également présentées à l’Abbaye. Il s’agit d’objets liturgiques, en relation avec l’histoire du site.

Une application regroupant l’ensemble des numérisations est cependant disponible sur les stores :

Elle est amenée à être régulièrement mise à jour avec de nouvelles œuvres.

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.emagein3d.com

https://itunes.apple.com/us/app/mémoire-dœuvres/id1278946174?mt=8

 

 

 

 

Depuis sa création, e-mage in 3D collabore avec l’association Ile Longue 14-18 pour la conception et la réalisation de dispositifs d’exposition. Après avoir réalisé un film 3D de reconstitution du camp et deux maquettes physiques, nous avons réalisé en 2017 de nouveaux dispositifs multimédia hébergés sur des tablettes tactiles permettant de découvrir l’organisation du camp, les prisonniers civils qui y étaient internés, la vie culturelle qui s’est développée pendant les 4 années d’existence du camp, ainsi qu’une base de données permettant de retrouver un prisonnier.

Ces dispositifs s’accompagnent de dispositifs immersifs permettant de découvrir le camp à l’échelle 1.

Cette nouvelle exposition à été inaugurée le 22 juin 2017 au Musée de la Marine de Brest et poursuivra sa route à travers l’Europe à la rentrée scolaire 2017.

 

 

 

 

Le Conseil départemental de Meurthe et Moselle et le Château des Lumière (Lunéville) nous ont sollicité pour reconstituer les décors disparus d’une section du château ayant subi un grave incendie.

En 1729, François III devient duc de Lorraine à la mort de son père Léopold. Il fait aussitôt aménager une chambre privée au château de Lunéville, sa résidence principale. Loin des pièces de réception, elle lui sert de refuge, au plus près des jardins. François III suit de près la décoration des lieux. Les leçons de l’architecte Germain Boffrand sont appliquées par les artisans lorrains. Mais le duc impose aussi ses choix, à l’image de la laque aux tons rouge, vert et or qui couvre les lambris. Elle donne cette touche d’exotisme très à la mode, que l’on retrouve dans le mobilier. La « chambre verte » abrite les loisirs du duc, passionné de nature et de musique depuis l’enfance. Après son mariage avec Marie-Thérèse de Habsbourg en 1736 et son abandon de la Lorraine, il gardera le goût des plaisirs simples à la cour de Vienne. 

Ce film présente en 3D la chambre verte, telle qu’elle était au début du 18eme siècle. C’est grâce à une documentation riche et fournis que nous avons pu restituer avec précision les aménagements et le mobilier du Duc de Lorraine.

https://youtu.be/cgId-kx4Eio

 

 

 

Page 1 sur 10

Recherche